[ Pdf La Passe-miroir (Livre 4) - La Tempête des échos ↠´ sexe et érotisme PDF ] by Christelle Dabos ã chorvatsko.pro

[ Pdf La Passe-miroir (Livre 4) - La Tempête des échos ↠´ sexe et érotisme PDF ] by Christelle Dabos ã J avais appr ci les trois premiers tomes, mais sur ce dernier, l auteure m a perdue J ai trouv l criture et la narration tr s tr s confuse, comme si elle n avait fait que broder autour de ce qui avait t annonc dans les tomes pr c dents, et le tout crits de mani re tr s rush ce qui donne un sentiment assez bizarre la lecture La fin laisse aussi assez dubitative, tant elle est abrupte et peu justifi e.
L criture est faible, notamment pour ce qui est de la relation Thorn Oph lie, qui rel ve vraiment de la mi vrerie et du clich.
D cevant Un tome plus sombre que les pr c dents pour une fin de saga poustouflante J ai commenc cette s rie y a quelques ann es maintenant et l auteur nous embarque dans un 4e tome incroyable A peine quelques lignes et on retrouve Oph lie, Thorn, Ambroise et tous les autres Des r v lations inattendues, une certaine tendresse et beaucoup de combat int rieur plus tard Je me sens orpheline de cette h ro ne aussi attachante que maladroite et son charpe au caract re bien tremp Ils me manquent d j A lire Enfin le tome final de ma saga pr f r e de ces derni res ann es Christelle Dabos nous emm ne encore plus loin dans l univers de la Passe miroir et c est un r gal J ai ador les 3 premiers tomes c est une r v lation pour moi, car je retrouve l univers des ghibli Pour ce tome je suis un peu plus mitig e Il y a norm ment d information, ce qui rend l histoire tr s voir trop complexe Je me suis dit que j allais devoir relire les premiers tomes pour essayer d y comprendre quelque chose Ce qui m a g n finalement c est que le fil rouge de l histoire ce perd Je pense que ce tome aurait m rit d tre en deux parties, car tout va trop vite, certe l id e et je pense de rendre la lecture haletante mais l effet n est pas r ussi.
Mal gr s tout j ai pris plaisir retrouver notre couple Oph lie Thorn leur relation est plus approfondi m me si j aurais aim en avoir encore un poil plus Les descriptions sont toujours aussi bien d taill s, et l imagination de l auteure ne cesse de nous surprendre Dommage pour ce dernier tome, qui laisse un go t amer et une certain J ai d vor les 3 1ers tomes et attendais avec impatience le dernier quelle d ception L auteur a oubli d toffer ses personnages et son intrigue pour surtout expliquer ses th ories sur l effondrement des arches Elle en a oubli ses personnages, ce ne sont plus que des automates sans me et elle a oubli aussi de construire une vraie intrigue Et la fin m a laiss e sur ma faim Quel dommage Parce que ce livre a un monde magnifiqueEt par rapport au sc nario je crois que l auteur est une g nie Les Effondrements Se Multiplient, De Plus En Plus Impressionnants Babel, Le Ple, Anima Aucune Arche N Est Pargne Pour Viter L Anantissement Total, Il Faut Trouver Le Responsable Trouver L Autre Mais Comment Faire Sans Mme Savoir Quoi Il Ressemble Plus Unis Que Jamais, Ophlie Et Thorn S Engagent Sur Des Chemins Inconnus O Les Chos Du Pass Et Du Prsent Les Mneront Vers La Clef De Toutes Les Nigmes Au Sommet De Son Art, Christelle Dabos Signe Le Final Blouissant Dune Saga Devenue Un Phnomne Et Une Rfrence De La Littrature Fantastique L Intelligence Psychologique, La Finesse Du Trait, L Humour Discret Du Regard C Est Tout Le Charme De Ces Pais Volumes Tlrama Re u, lu en deux jours, fini.
Le roman, de bout en bout, tient un rythme haletant L histoire s acc l re, fonce vers sa conclusion et il est pouvantablement difficile de l cher l ouvrage Fonce peut tre un peu trop vite, d ailleurs Certains passages se r v lent tr s d routants et n cessitent une relecture avant d tre pleinement saisis Mais quelle inventivit La qualit de l criture est toujours la m me, quoique je trouve Oph lie moins impliqu e motionnellement Thorn, quant lui, est plut t fid le lui m me et l avanc e de leur relation est d taill e avec la m me finesse que dans les tomes pr c dents.
C est la fin d une s rie, un exercice toujours extr mement d licat, et celle ci nous laisse plut t un petit go t d amertume que d espoir, pour des raisons que je ne d taillerai pas ici pour ne pas g cher la surprise S

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *